S'identifier - Contact
 

Docs en stock


 Visite d’un site de compostage en pied d’immeubles, réalisation de Paris Habitat

la diminution du volume des déchets et valorisation des déchets organiques

Note : 3.8/5 (6 notes)

  • pb
  • Mercredi 13/10/2010
  • 16:19
  • Version imprimable
 

Paris Habitat (organisme de logements sociaux) s'est engagé à :
  • Réduire la production d’ordures ménagères de 7% par habitant pendant les 5 prochaines années
  • Augmenter le taux de recyclage de matières organiques de 24 à 35% d’ici 2012.

Pour mener à bien ce projet, la ville de Paris a mis en place des sites de compostage en pieds d'immeubles.
Elle s'est engagée à fournir les bacs de compostage, leur livraison ainsi que le montage des bacs. Cette opération s’est appuyée pour le lancement, sur des supports de communication, des affiches, un guide, un DVD.

Un accompagnement méthodologique a été prévu ainsi qu’un audit des sites potentiels d'accueil des bacs de compostage. Les gens se sont portés volontaires pour participer au projet suite à un appel à candidatures sur Internet. Ce projet est en partenariat avec l'entreprise Plastic Omnium.

Visite du site 107 rue de Reuilly




Le référent nous attend pour nous proposer la visite du site. Sur chaque site de compostage en pied d'immeubles, il est, en effet, stipulé qu'il doit y avoir un référent par site. Ce référent doit suivre obligatoirement une formation de maître composteur.









Quelle fut pas notre surprise de découvrir, après avoir traversé un déda
le de béton, un grand terrain divisé en parcelles plantées de tomates bien rouges, de fleurs multiples et variées avec plusieurs bacs de composteurs ! Il y a même des ruches dans le fond du terrain, une cabane pour les outils et un broyeur pour les brannches des arbres, matières plus sèches et plus structurantes que les déchets de cuisine (broyat). On nous dira qu'il faut un mélange des deux pour obtenir un super compost ! Une petite pelle de broyat pour 10l de déchets de cuisine...


Le référent passe beaucoup de temps sur ce terrain car c'est un projet qui le passionne. Il nous explique qu’il y a 70 familles qui participent au projet sur 360 locataires.

Pour le moment, ils en sont à 4 bacs composteurs, trois sont pleins et en pleine transformation, le 4ème reçoit les déchets actuels.

Pour les 3 composteurs pleins, on n’y touche plus, le référent les ouvre un à un, pour nous faire constater la chaleur qui règne dans les composteurs et voir les différentes étapes de transformation des déchets en compost.


Il nous explique qu’il ne faut mettre ni viande, ni poisson, ni pain blanc, ni agrumes pour éviter les odeurs pour les premiers aliments cités et le ralentissement de la maturation du compost pour les agrumes.

Quand le compost est prêt, il est passé à travers un grillage, pour ce site, c'est une vieille chaise longue en bois qui fera l'affaire grâce au grillage cloué sur ses montants ! Ce tamisage permet de récolter une belle terre fine et de remettre tout ce qui n'a pas fini d'être transformé dans un des bacs à compost.

Il y a des heures d’ouverture fixes dans la semaine et tous les participants ont mis au point un réseau par mail pour recevoir la newsletter que certains passionnés (surtout le référent) rédigent très régulièrement.

Composter contribue à développer un plus grand respect du cadre de vie, une réappropriation des espaces communs. Cela suscite la création de liens sociaux et de convivialité entre les habitants grâce à des réunions, des séances de jardinage en commun, des apéritifs… Les échanges intergénérationnels et culturels en sont d'autant plus riches. Cela produit aussi, bien sûr, du compost pour les plantes du jardin partagé très vite créé après le début de l’expérience de compostage.

Qualités d'un site de compostage :
Pour un tel projet, il est nécessaire qu’il y ait de la place pour accueillir une aire de compostage, il faut un espace libre et facilement accessible par les participants.

Le référent rappelle que pour l’installation de bacs de composteurs, il faut plusieurs conditions :

  • Un point d’eau
  • Un ensoleillement suffisant (pour aider les déchets à chauffer et à se transformer)
  • Un endroit pour installer un abri de jardin pour les outils indispensables (fourche, brouette, pelle, broyeur etc…)
  • Des espaces verts mitoyens pour fournir le broyat pour ajouter aux déchets de cuisine

Le but du compostage, c'est, bien sûr, d’obtenir de la bonne terre pour les plantations mais aussi de mettre tout en oeuvre pour faire baisser le tonnage des ordures ménagères. En effet, tout ce qu’on met au compost ne va pas dans les poubelles ordinaires et du coup, c’est une économie pour la ville et pour tous les habitants.

A ce jour, au 107 rue de Reuilly, l’évaluation n’est pas encore au point ! Pour l’instant, chaque famille a son « bioseau » et elle doit cocher sur une feuille préparée à cet effet, à chaque fois qu’elle descend un seau sur le site de compostage. Mais compter les seaux (le seau de 10l donné à l'inscription), les marquer sur le carnet ne fait pas encore partie des habitudes ni pour les habitants, ni pour le référent d’ailleurs, il y a des solutions à trouver pour rendre plus facile cette évaluation.


Les quelques photos montrent bien que l’expérience fonctionne à merveille et que les gens sont pleinement satisfaits de participer à l’amaigrissement de leurs poubelles tout en pouvant faire un peu de jardinage ! Une trentaine de familles sur les 70 jardinent  et trouvent vraiment agréable d'avoir pu se nourrir des tomates du jardin pendant tout l'été !

Maribé Durgeat



Archives par mois